Naho ou "se dresser seul"

Merci à Naho pour sa collaboration à cet article et pour ses splendides photos

Hqdefault 1

Naho, de son prénom, Nohorai (demeure du ciel)  est, comme on dit, un local qui fait passer sur un fond de guitare les rayons bienfaisants du soleil de Tahiti dans la fraîcheur du soir. 

Du haut d'un aito , l'oiseau, de sa voix douce et un peu timide nous entraîne au delà des massifs de tiare, pour se poser sur la plage, où bien sûr, tout le monde est invité à venir chanter et danser reggae. La convivialité de Naho aujourd'hui n'est plus à prouver : l'amitié, c'est important,  et faire de la musique ensemble fait partie des petits plaisirs de la vie. De plus, notre Naho ne manque pas  d'humour dés qu' il se sent en phase avec son environnement. 

Images 3

Ia ora na , les îles !  Depuis la Nouvelle Calédonie jusqu'en métropole, en passant par la Polynésie, Naho écrit, compose et interprête, d'une force tranquille, ses valeurs humaines et sentimentales sur les  vibrations de son fenua here. 

Adolescent, ses poèmes d'amour ne lui suffisent plus, alors c'est décidé, il deviendra chanteur! Il se lance donc à corps perdu dans la musique, à grand renfort de 'Ukulele. Les concours de chants, les premiers concerts, sont autant d'encouragements à poursuivre dans cette voie.

Naho 2

A grand coup de rames dans les "eaux" tumultueuses de la concurrence, parfois aussi sur des ondes apaisantes, Naho file droit devant, évitant une à une, les " patates de corail" et les requins " producteurs " de ce métier souvent imprévisible. 

Angelo Neuffer lui permet de faire la première partie de l'un de ses concerts à Huahine.  Et cette fois, sa détermination est sans appel puisque qu'elle aboutira à la création tant attendue de son tout premier album aux doux accents pacifiques :" Mon 'ukulele" une récompense bien méritée après cinq longues années de travail. 

106019 1297179322 naho 004

Ressourcé par cette première victoire, en plus de " petits boulots" qui lui permettent de concilier vie privée et professionnelle,  il repart avec  pour seuls bagages son " ukulele", ses "réflexions sur mon monde",   son "komopuaka", ses doutes aussi. Et comme Ro'o, le fils mythologique de 'Oro, il poursuit son " voyage dans les nuages" au rythme de son coeur de romantique, surfant sur les difficultés, dans cette no fair war;  Alors que déjà, germe au fond de lui la promesse d'un deuxième album. 

Trois ans plus tard, en 2007, Naho s'embarque pour New York. C'est l'ocasion d'une nouvelle ouverture sur le monde et sur les idées qu'il défend comme la lutte anti-drogue, anti-alcoolisme, ou encore l'injustice; et cette fois en trois dimensions linguistiques : tahitien, anglais et français.

Images 3 1

Ainsi, naîtra le deuxième album, Black rose, écrit par Max Sford avec la participation de Vaiata (choriste). 

"A mon retour sur Tahiti, Angelo, qui a aimé la musique de l'album a mis sa touche perso pour les mélodies" nous raconte Naho. Black rose obtient rapidement les faveurs du public et des hits radiophoniques. 

Dsci0076 1

Au cours des cinq dernières années, les concerts se succèdent à travers les îles . Puis, la métropole découvre et accueille avec plaisir sa musique,

feu d'artifice en Bretagne, sur la côte d'Azur, avec bouquet final sur Paris en 2013, accompagné de son compère et complice Angelo. 

Deux concerts explosifs en un mois et un sérieux goût de " revenez - y !"  où le public français a apprécié chez les deux artistes la même convivialité, générosité, le talent musical et une présence constante et ô combien chaleureuse auprès de chaque personne. 

13880288 10208982454625922 3943406783954210174 n

A présent que vous connaissez bien l'artiste, découvrons un peu plus l'homme qui incarne ce " prince charmant des temps modernes" , et oui ! tel père, tel fils... à moins que ce soit l'inverse (tel fils, tel père) Rigolant

 " Je suis né le 5 avril 1979 à Papeete, je vivais sur Bora Bora,  j'y ai grandi car mon père a construit Le Récif, boite de nuit qui existe toujours sur l'île, c'est d'ailleurs la seule. J'ai été bercé avec le son des 45 tours que ma mère mettait sur les platines. Ensuite avec mes parents, nous sommes allés au Canada où nous avions vécu 2 ans. " 

" A l'âge de 6 ou 7 ans j'écoutais surtout Mickael jackson et Jean Michel Jarre. De retour sur Tahiti, j'ai grandi avec la musique internationale et locale. J'étais fan de Bobby Holcomb, Andy Tupaia, et Angelo." 

Images 4

" Depuis mon enfance, j'ai beaucoup voyagé dans les îles polynésiennes . Je connais très bien Tubuai ( archipel des Australes), car j'y passais mes vacances chez ma mamie, dans le "Fa'apu" le champ où nous avions des plantations de pommes de terre, carottes, etc...."

" J'ai passé 1 an sur Hikueru à l'âge de 22 ans où j'y ai écrit la plupart des chansons de mon premier album. J'ai été instituteur pendant 2 ans dont  1 an fixe sur hikueru et quelques années plus tard une autre année en tant qu'itinérant, ce qui m'a permis de faire toutes les classes et visiter tous les archipels. C'était une expérience superbe et très enrichissante. Alors tous les vendredis devenaient concerts improvisés dans les écoles, sous le préau .

Images 2

En 2011,  un  best-off réunit les plus belles chansons des 2 albums (même si elles sont toutes belles !) avec en plus, kanaky morceau écrit et composé par Naho mis en musique par Rastea, l'ancien clavier d'alpha blondi. 

" j'ai avancé jusqu'ici en France pour permettre une plus grande portée de ma musique. C'est plus facile avec les contacts, d'une part, et la naissance de mon fils Mihinoa en décembre 2012 m'a convaincu d'y rester. 

Son but : signer avec un gros label et passer sur les ondes française radio et télé, comme c'est le cas en Polynésie mais à plus grande échelle.

Discographie : 

Album "Mon ukulele" 2004 : financé par son frère de coeur Alexis, que Naho a réalisé seul avec son ingénieur du son et quelques musiciens. 

Les chansons :

01- Réflexion

02 - Mon monde

03 - Mon ukulele

04 - Komopuaka

05 - Je voulais leur dire

06 - Monde du doute

07 Je suis parti

08 -  Shuminia

09 - Scar

10 - Projet

11 - No fair war

Album "Black Rose" 2008 : Financé par son frère de sang Teamo et son oncle Augustin.  

Si Naho s'est construit tout seul depuis toutes ses années, son ami Ami Angelo lui a fait bénéficier de ses conseils et aussi participé pour les chansons "Black Rose" et "To'u Fenua" . 

Les chansons

01 - Black Rose

02 - Bonbon dit leur

03 - Everything i do

04 - Hei ni sam -

05 Jeune fille -

06 Kiss my ass -

07 - Seul -

08 - Sex in the shadow -

09 - Tikehau

10 - To'u fenua

11 - Uela

12 - Voyage dans les nuages

Best of 2011

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Commentaires (1)

1. monique et claude 02/12/2015

bravo naho ! un petit coucou en souvenir de ce moment magique que nous avons passé ensemble voici quelques jours à Pégomas, au son de cette musique envoûtante de tahiti qui t'est si chère... aurons-nous le plaisir de nous revoir ? laissons faire la chance . à bientôt.
amicalement. monique et claude

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Date de dernière mise à jour : 28/12/2016

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×